11 écoles d’ingénieurs et de management, 35 lycées, 3000 km parcourus, 200 groupes d’élèves, 4635 lycéens sensibilisés en Bourgogne Franche-Comté.

Du 4 au 29 novembre 2013, le bus de l’Ingénieur Manager Tour s’est rendu dans les lycées de Bourgogne et de Franche-Comté. Aux couleurs des 11 écoles d’ingénieurs et de management des deux régions, ce bus a fait 35 étapes dans la cour des lycées, et a permis à 4635 élèves de poser directement leurs questions aux deux jeunes diplômés dans le salon aménagé à cet effet.

Plus de 2000 sacs et 10000 plaquettes de présentation des établissements supérieurs et des filières des partenaires ont été distribués aux jeunes à la fin des présentations.

Une animation de 30 minutes en 5 phases pour lutter contre l’autocensure

L’objectif de la tournée est de lutter contre l’autocensure de certains jeunes en matière d’accès à l’enseignement supérieur. En effet, il a été constaté que de nombreux lycéens arrêtent leurs études par méconnaissance des filières, des durées de parcours, des coûts de la vie étudiante ou encore pour ne pas s’éloigner de leur famille.

Phase 1 : Tour de table rapide sur la question « quel est votre rêve ? », objectif : détendre l’atmosphère, être à l’écoute et se projeter dans un avenir très lointain.

Phase 2 : Tour de table rapide sur la question «savez-vous déjà vers quelle voie vous orienter ? » : objectif : montrer à tous que certains ont déjà réfléchi leur projet, et que choisir son orientation est donc possible et accessible.

Phase 3 : Echange rapide sur la question des études supérieures d’ingénieur ou de management. Objectif : Aborder les préjugés  (trop difficile ? trop cher ? trop loin ? trop long ?) et apporter des réponses.

Phase 4 : Témoigner du quotidien des élèves d’écoles. Objectif : donner une représentation possible en comparant à la vie lycéenne, avec des exemples concrets de parcours, de modules, de vie associative, de stages, et d’insertion professionnelle.

Phase 5 : Apport d’information et questions individuelles. Objectif : montrer la diversité des diplômes accessibles en Bourgogne et Franche-Comté et des filières professionnelles accessibles en région.

Un projet partenarial

Plusieurs acteurs ont collaboré pour valoriser l’offre de formation et les filières industrielles et commerciales régionales. Ainsi le Polytechnicum Bourgogne Franche-Comté et les écoles membres, avec le fort soutien du Conseil régional de Bourgogne qui avait initié la première opération, s’est rapproché des Rectorats d’Académie de Dijon et Besançon qui se sont mobilisés autour de cette initiative. De nouveaux partenariats avec les délégations EDF Bourgogne et EDF Franche-Comté, le Crédit Agricole Champagne-Bourgogne et le Crédit Agricole Franche-Comté, ainsi que le projet innovant TalentCampus ont permis de développer un itinéraire traversant les deux régions.

Retombées Media

Une opération de lancement a été organisée à la Maison Régionale de l’Innovation à Dijon le 31 octobre, et une opération de clôture au Lycée Ledoux de Besançon le 29 novembre.

25 insertions presse et web, une émission de radio et deux sujets de télévision (VOO TV et la matinale France 3 Bourgogne Franche-Comté (5 min) ont été repérées.

Le pressbook est disponible sur demande.

A propos du Polytechnicum Bourgogne Franche-Comté

Le Polytechnicum Bourgogne Franche-Comté, en juin 2010, regroupe les écoles supérieures et instituts de l'Université de Bourgogne (ESIREM, ISAT, IAE de Dijon) et de l'Université de Franche-Comté (ISIFC et IAE UFC), ainsi que les Universités de Technologies, Ecoles et Instituts tels que l’UTBM, l’ENSMM, le Groupe ESC Dijon Bourgogne, l’ITII Bourgogne, AGROSUP Dijon, et les Arts et Métiers Paris Tech centre de Cluny.

L’association s'attache à faire émerger, impulser et fédérer des projets de développement entre ses membres à destination des étudiants, et à favoriser les transferts de savoirs et d'expériences en vue de renforcer l'attractivité et la compétitivité des établissements et des territoires.

A propos d’EDF en Bourgogne et en Franche-Comté

Le groupe EDF recrute chaque année plus de 6 000 jeunes, dont 100 en Bourgogne, en particulier dans les métiers de la production et des réseaux d’électricité. Plus de trois embauches sur quatre se font d’ailleurs à des niveaux de Bac+2 à Bac+5. Par ailleurs, le groupe EDF est engagé aux côtés des acteurs locaux pour renforcer l'attractivité et la compétitivité des établissements d’enseignement et des territoires. Offrir à des étudiants la possibilité de poursuivre des études supérieures dans leur région permet ainsi de répondre à ce double enjeu de l’emploi et de valorisation de territoires. www.edfrecrute.fr

A propos du Crédit Agricole Franche-Comté et Champagne Bourgogne

Le Crédit Agricole est un acteur majeur dans le développement du territoire et de banque de proximité. Le Crédit Agricole Franche-Comté est présent sur 4 départements, Doubs, Haute-Saône, Jura, Territoire de Belfort avec plus de 136 agences, 1 500 collaborateurs et plus de 60 recrutements en 2012. Le Crédit Agricole de Champagne-Bourgogne, premier établissement bancaire de l’Aube, de la Côte-d'Or, de la Haute-Marne et de l’Yonne dispose quant à lui de 163 agences de proximité, et réalise plus de 100 recrutements chaque année. www.mycreditagricole.jobs

A propos de TalentCampus

TalentCampus est un projet en formation innovante lauréat des Investissements d’Avenir en 2012. Il a été développé par les universités, les écoles d’ingénieurs et de manageurs des régions Bourgogne et Franche-Comté en partenariat avec de nombreuses entreprises. TalentCampus vise à créer un nouveau modèle de formation permettant de détecter et développer toute forme de talent chez tout type de personnes (lycéens, étudiants, salariés, demandeurs d’emploi…). www.ecoletalentcampus.fr

Actu flash

Lancement de la plateforme Entr'UP au sein de nos 5 premières écoles partenaires ! 

Les étudiants et jeunes diplômés des Arts et Métiers, de l'ESC Dijon, de l'UTBM, de l'IAE Dijon et de l'ENSMM vont ainsi pouvoir travailler ensemble sur leurs projets pour les faire grandir.

Pour en savoir plus sur Entr'up, interview d'un des créateurs, Vincent Mendes :

Lire la suite...